Tous les articles par dans SPAE Évreux

Épilepsie et convulsions

⚡️Article #1: L’épilepsie⚡️:

🤓💡Une crise convulsive, qu’est-ce que c’est?

Une crise convulsive est une contraction répétée et involontaire d’un ou de plusieurs muscles, et est due à une impulsion nerveuse soudaine dans le cerveau. Cette décharge peut se propager ou pas à l’ensemble du cerveau.

🤓À quoi ressemble une crise convulsive🤓🩺💉 ?

  • les crises convulsives généralisées : l’ensemble du cerveau est concerné.
    Tous les muscles se contractent en même temps ; l’animal perd connaissance, il peut saliver, vocaliser, uriner, déféquer… La plupart du temps, la décharge ne dure que quelques secondes à quelques minutes, après quoi l’animal revient à lui.
    Après la crise, on observe souvent une phase de récupération durant laquelle le chien ou le chat est très fatigué, ou a du mal à se déplacer , à reconnaître ce qui l’entoure… La durée varie de quelques secondes à plusieurs heures en fonction des animaux.
  • les crises convulsives partielles : l’impulsion nerveuse reste très localisée et de courte durée. Certains animaux vont présenter des mouvements incontrôlés et rythmiques d’un côté de la face ou d’un membre, d’autres vont avoir des hallucinations, « chasser les mouches », saliver…

🤓Quelles sont les causes possibles d’une crise convulsive 🤓?
• 🩺Lésion primaire du tissu nerveux, liée à un traumatisme crânien, une hémorragie intracérébrale, un AVC, un phénomène infectieux / inflammatoire ou une tumeur cérébrale.
• 💉Anomalie extérieure au tissu nerveux: hypoglycémie, trouble hépatique ou lors d’une intoxication par certaines substances.
• Parfois, sans qu’il n’y ait d’anomalie, les neurones eux-mêmes sont trop réactifs, hyperexcitables. On parle d’épilepsie essentielle ou idiopathique.

( clinique les 3 fontaines Saint andre de l’eure)

L’agression redirigée : qu’est ce que c’est ?

Bonjour, on parle d’agression redirigée lorsqu’il y a morsure  » involontaire  » de votre chien, il redirige son stress sur quelque chose ou sur quelqu’un pour évacuer sa tension.

C’est encore plus vrai, chez certains de nos pensionnaires, voilà pourquoi, nous vous prévenons de son état et que nous vous disions que le refuge ne peut plus faire évoluer l’animal mais qu’en maison accompagné et avec de la patience vous y arriverez.

Cette article est pour vous mais aussi nos caractériels, nos chiens « difficiles » : Falastatt. Gipsi. Ola. Odin. Lover. Edgard. Jane. Snoopy . On vous aime, et on fera le maximum.

l’article suivant est très bien expliqué de  » sylvie parlons de chien  »

Il était récemment question d’impulsivité. A ce propos, l’agression redirigée survient lorsqu’un chien, face à un élément perturbateur, est la proie d’une tension telle qu’il perd le contrôle de lui-même. Il réagit alors par une action irréfléchie et impulsive, destinée à rétablir son homéostasie (équilibre émotionnel). Elle n’est pas dirigée vers le déclencheur, généralement inaccessible, mais vers une autre cible, neutre, proche et accessible.

En d’autres termes, lorsqu’un chien éprouve une émotion impossible à gérer (peur intense, stress, colère, frustration,…), mais que la cause de cette émotion n’est pas à sa portée, il peut, par réflexe, pour se soulager de sa tension et retrouver son calme, éprouver le besoin de mordre. Il se jette alors sur l’objet de remplacement le plus proche de lui ou le plus accessible. Ce peut être son humain, un membre de la famille, un autre animal du foyer, un congénère, voire un passant qui se trouve à proximité. C’est l’un des cas les plus fréquents de morsure par son propre chien.

Généralement, l’agression redirigée :
• est accompagnée d’une très forte excitation, qui provoque le besoin irrépressible de décharger la tension accumulée
• est causée par un stimulus inaccessible ou qui a été rendu inaccessible
• se produit alors que le chien a, tout près de lui, un sujet neutre, humain ou non humain, ou un individu qui l’a empêché d’accéder au stimulus déclencheur

L’attaque, est :
• le plus souvent imprévisible, car, s’il y a eu menace, elle n’a pas été dirigée vers la cible finalement victime
• généralement très forte, parce qu’elle est totalement incontrôlée : le chien n’est absolument pas conscient de ce qu’il est en train de mordre, et toute sa tension s’évacue d’un seul coup
• dépourvue de toute intention négative pour le sujet mordu, puisqu’il s’agit un mouvement totalement réflexe et involontaire sur un objet de substitution

Ce comportement peut être observé notamment :
Contre l’humain :
• lorsqu’ il contrôle fermement un chien tenu en laisse courte qui se montre agressif envers un congénère ou un passant
• lorsqu’il essaie d’intervenir au cours d’une bagarre entre chiens
• (on notera que le risque augmente si l’humain tente d’intervenir par un contact – caresse destinée à l’apaiser, geste pour l’écarter du stimulus ou le saisir, par exemple – )

Contre l’humain ou un autre animal du foyer :
• lorsqu’un chien réagit à une intrusion ressentie mais que la cible est invisible (on frappe ou on sonne à la porte, on entend la sonnerie du téléphone,…)
• lorsqu’un chien réagit à un bruit (pétard, feu d’artifice, orage, ultra-son,…) qui l’effraie ou lui fait mal

Entre congénères :
• lorsque plusieurs chiens sont devant un grillage, une porte, une fenêtre et réagissent à un stimulus inaccessible à cause de la clôture (passant, autre animal,…)
• lorsque deux chiens sont promenés en laisse double et que l’un d’eux réagit contre un congénère, un chat, un gibier, un passant,…

Dans un premier temps, pour gérer l’urgence et éviter que le chien ne redirige son agressivité sur son humain, un congénère ou un autre animal, l’idéal est au départ de limiter les causes d’émotion. On anticipe au maximum les situations irritantes ou anxiogènes pour lui, et on fait en sorte qu’il ne monte pas en excitation. Moins il ressentira de stress, moins il aura besoin de s’en décharger, moins les individus à proximité risqueront de devenir la cible de sa réaction.

Parallèlement, l’agression redirigée étant du domaine du réflexe, il est peu réaliste de penser traiter le comportement lui-même à l’aide d’une méthode basée sur la récompense. Il s’agira plutôt d’entamer un travail de fond destiné à favoriser le calme, et à donner au chien la capacité à mieux gérer ses émotions. Dans les cas extrêmes, il peut s’avérer nécessaire de recourir à une médication pour accompagner la gestion comportementale.

Alors que le chien est en cours d’apprentissage du calme et de la gestion de l’émotion, s’il commence à être moins esclave de ses impulsions, et si on ne peut éviter une situation qu’on sait à risque, on peut tenter (sans garantie de réussite) de l’amener à rediriger de façon consciente son stress sur un support neutre (boudin, nœud de corde, par exemple).

Dans tous les cas, ce comportement, s’il est répété, nécessitera l’aide d’un professionnel compétent.

Plante dangereuse offerte à Noël 🎅

Elles sont si jolies mais se révèlent être toxiques pour les animaux.
Ingérées en grandes quantités, ces plantes peuvent même entrainer la mort de votre compagnon.

♦𝗟𝗲 𝗣𝗼𝗶𝗻𝘀𝗲𝘁𝘁𝗶𝗮 ou Fleur de Noël :
est malheureusement aussi jolie que toxique pour les animaux, qu’il s’agisse de sa fleur, sa tige ou ses feuilles.
Elle peut entraîner chez le chat ou le chien une salivation importante, des vomissements, diarrhées et des troubles nerveux (dilatation des pupilles, excitation, paralysies).


♦ 𝗟𝗲 𝗛𝗼𝘂x

Plante de décoration naturelle type ou d’hornement de bouquet, elle est dangereuse pour les chats et les chiens. Ce sont surtout les baies de la plante qui sont dangereuses, mais les feuilles sont toxiques elles aussi.
Leur ingestion peut provoquer : salivation importante et troubles digestifs. Mais le taux de mortalité est très faible.


♦ 𝗟𝗲 𝗚𝘂𝗶 :
La plante qui apporte chance dans une maison et celle ou la tradition veut que l’on s’embrasse dessous est toxique mais ce sont ses petites baies blanches qui le sont d’autant plus.
Soyez vigilants lorsqu’elles tombent au sol, car vos compagnons peuvent jouer avec et les ingérer.
Leur ingestion peut provoquer: salivation excessive, troubles digestifs, dilatation des pupilles, convulsions. En cas d’ingestion massive, elles peuvent entrainer la mort de votre petit compagnon.


♦ 𝗟𝗮 𝗕𝗿𝘂𝘆𝗲𝗿𝗲 : Plante que beaucoup de personnes ont dans leur jardin, l’ingestion de cette plante peut entrainer des troubles digestifs mais également des troubles cardiaques et neurologiques.


♦ 𝗟𝗮 𝗥𝗼𝘀𝗲 𝗱𝗲 𝗡𝗼𝗲̈𝗹 :
Superbe plante mais son ingestion entraine salivation, vomissements, diarrhée et troubles neurologiques.

𝗦𝗼𝘆𝗲𝘇 𝗽𝗿𝘂𝗱𝗲𝗻𝘁𝘀 😉et assurez-vous que ces plantes et leurs petites bouboules soient hors de portée de vos compagnons à 4 pattes !

En cas de besoin, n’hésitez surtout pas a téléphoner à votre vétérinaire.

Coryza du chat

Le coryza du chat, qui touche souvent le chaton, est une maladie virale associée à un syndrome respiratoire que certains appellent « grippe du chat » (même si le virus de la grippe n’est pas impliqué). Les principaux symptômes de cette « rhinotrachéite virale » se rapprochent plutôt d’un gros rhume, avec des spécificités qui ne le rendent pas banal.

Dans cette maladie, les symptômes respiratoires peuvent se compliquer rapidement et prendre une tournure telle que l’état général du chat atteint de coryza se dégrade très vite.
Le décès de l’animal est alors possible, surtout chez les chatons plus fragiles et sensibles à ce rhume particulier.

Lire la suite

Naturopathe animalier : soin au refuge.

A l’image de leurs propriétaires, nos compagnons à poils ou à plumes ne sont pas seulement victimes de petit bobo de la vie mais aussi de mal être s’inscrivant dans une sédentarité chronique, un environnement de plus en plus stressant ( surtout dans des conditions tel que l’arrivee en box, le bruit, le froid, la solitude… ) …

Tous comme leurs propriétaires, les animaux sont soumis au stress, à l’anxiété ou à la frustration, influençant alors grandement sur leur énergie vitale et leur bien-être en général.

Lire la suite

Hypothermie chez le chien et le chat

Les signes d’hypothermie chez nos chiens et chats.

Chaque année, de nombreux chats et chiens souffrent d’hypothermie. Dans le pire des cas, ils peuvent en mourir. Comment éviter que cela arrive ? Quels signaux faut-il surveiller ?

On parle d’hypothermie lorsque la température corporelle d’un être vivant est largement inférieure à sa température habituelle. Les chats et les chiens ont une température interne de 38,5 °C (101 °F), soit légèrement plus élevée que celle des humains, qui est de 37,5 °C (99,5 °F).

Évidemment, une exposition trop longue au froid est l’une des causes principales de l’hypothermie. Les facteurs vents et neige sont également à prendre en compte. Tout comme les humains, les chiots ou les chatons sont plus sensibles aux températures basses, ainsi que les animaux plus âgés.

Les premiers signes se manifestent lorsque la température corporelle est inférieure à 36 °C (97 °F). Il est important d’agir le plus rapidement possible afin d’éviter qu’il n’y ait des séquelles.

Les premiers symptômes :

  • Tremblement ;
  • Léthargie, somnolence ;
  • Respiration lente ou difficile ;
  • Difficulté à se mouvoir (raideur musculaire, lenteur, douleur aux pattes).

Si vous constatez ces premiers symptômes, il est nécessaire, pour la vie de votre animal, de le mettre à l’abris et de le sécher, de le couvrir, et de le réchauffer progressivement (pour éviter les chocs thermiques) avec une couverture chauffante ou une bouillotte. Vous pouvez également le serrer doucement contre vous. Une fois qu’il aura repris ses forces, auscultez-le pour vérifier qu’il n’a pas été brûlé par le froid. Les zones sensibles sont celles sans ou avec peu de poils (oreilles, museaux, pattes, anus et parties génitales). Vous pouvez vous rendre chez le vétérinaire pour valider son état de santé.

Le second palier de symptômes nécessite d’effectuer les premiers soins cités plus haut, et de se rendre obligatoirement chez le vétérinaire.

  • Rythme respiratoire irrégulier ;
  • Pupilles dilatées et un regard fixe ;
  • Bradycardie ;
  • Chute de pression artérielle ;
  • Muqueuses pâles ;
  • Coma.

Dans le meilleur des cas, le vétérinaire continuera de le réchauffer grâce à des lampes infrarouges ou des tapis électriques. Il vérifiera également si votre animal ne présente pas de séquelles. Dans le pire, il pourrait effectuer une dialyse, permettant de réchauffer l’animal progressivement.

Pour éviter que cela arrive, ne laissez jamais votre animal dehors sans supervision et dans notre cas, aidez nous, en apportant couvertures et manteaux imperméable et chaud mais surtout en ADOPTANT et en N’ABANDONNANT PAS.

Les derniers moments: jusqu’au bout rester avec eux

Même si c’est dur, c’est important 🙏❤️🙏 et pou eux, en famille c’est possible, contrairement à nos pensionnaires, qui mourront accompagné mais pas aimer à leurs juste valeur.

 » Il s’avère que les animaux de compagnie ont aussi des dernières volontés avant de mourir, mais seulement connues des vétérinaires qui endorment les animaux vieux et malades. Un utilisateur de Twitter, Jesse Dietrich, a demandé à un vétérinaire quelle était la partie la plus difficile de son travail.

Le spécialiste a répondu sans hésiter que le plus dur pour lui était de voir comment les animaux vieux ou malades cherchent leurs propriétaires du regard avant de s’endormir. Le fait est que 90 % des propriétaires ne veulent pas se trouver dans une pièce avec un animal mourant. Les gens partent pour ne pas voir leur animal partir. Mais ils ne réalisent pas que c’est dans ces derniers moments de la vie que leur animal a le plus besoin d’eux.

Les vétérinaires demandent aux propriétaires d’être proches des animaux jusqu’à la toute fin. ′′Il est inévitable qu’ils meurent avant vous. N’oubliez pas que vous étiez le centre de leur vie. Peut-être n’étaient-ils qu’une partie de vous. Mais ils sont aussi votre famille. Même si c’est difficile, ne les quittez pas.

Ne les laissez pas mourir dans une pièce avec un étranger dans un endroit qu’ils n’aiment pas. Il est très douloureux pour les vétérinaires de voir comment les animaux de compagnie ne retrouvent pas leur propriétaire dans les dernières minutes de leur vie. Ils ne comprennent pas pourquoi leur maître les a quittés. Après tout, ils avaient besoin de la consolation de leur maître.

Les vétérinaires font tout leur possible pour que les animaux n’aient pas si peur, mais ils leur sont totalement étrangers.

Ne soyez pas un lâche parce que c’est trop douloureux pour vous. Pensez à l’animal. Endurez cette douleur par égard pour eux. Soyez avec eux jusqu’à la fin. »

source inconnue.

alors, oui, c’est très dur mais méritent ils pas se dernier acte d’amour ?

Séances ostéo avec cassandra

Le 16.11.2021 le refuge via Créa’toutou ( cagnotte indépendante tenue par 4 bénévoles ) à fait venir notre professionnel ostéopathe cassandra qui vient au refuge depuis bientôt 3 ans maintenant pour soulager, aider ou simplement voir nos loulous.

notre perle, sos depuis des mois Lanka qui était bloquée mais rien de grave,

notre pile Wood, aucun problème

notre dynamique Go home: ostéopathie qui confirme son bilan sénior avec une plaque d’arthrose au bout du dos qui n’est pour le moment non douloureuse, mais la séance lui a fait grand bien.

et notre gentil et beau Mario: pour lui, les années sont passées par là et surtout son gros surpoids, la séance a été plus que bénéfique pour lui.

Au revoir ghost 😭

Sinistre jour que ce 25 septembre 2021, notre boule d’amour est partie.

Il y a 2 semaines 1/2, que notre Ghost avait déclaré un lymphosarcome qui a été pour lui foudroyant. Nous avons fait notre possible pour lui, soin reiki, médicaments, beaucoup de temps avec lui, annonce et vidéo urgente sur Paris Normandie pour lui trouver une famille qui lui aurait permis de se battre, mais tout ceci a été vain.

Il a dit au revoir ce matin au vétérinaire accompagné de nos salariées et a fait ses adieux aux différents bénévoles qui s’occupaient de lui en se montrant encore plus câlin, plus tendre que d’habitude cette semaine.

Mon petit cœur, nous sommes détruit de ton départ, détruit de la vie de misère que tu as eu, de ne pas avoir pu réagir plus tôt, de ne pas avoir trouvé TON bonheur, de ne pas t’avoir sortis du refuge qui t’a sauvé une première fois mais qui ne t’apportait pas tout l’amour dont tu avais besoin. Notre peine est IMMENSE.

Tu es encore un de nos chiens qui part sans amour, mais sache que tu as marqué nos vies de ton empreinte, jamais nous ne t’oublierons.

Messieurs, dames faites que cette énième mort ne soit pas vaine. Nous avons beaucoup de pensionnaires qui cherchent patience, foyer et amour.

On oublie pas nos sos, qui dépriment sévèrement et sont malade.

Lanka n’a toujours pas trouvé son bonheur et maintenant notre Plume qui est dans l’urgence.

Ghost de la haut, tu veilles sur nous et nous on continue, ne t’inquiète pas, on t’a aimé, on t’aime et on t’aimera toujours.

Tes salariées ( Cecile, Nathalie, Isabelle), tes bénévoles de toujours ( Morgane, Nathalie, Lara et moi-même ), les autres bénévoles à qui tu vas aussi manquer et ma fille qui avait un coup de coeur pour toi.

On se retrouvera 💋💘

Tous droits réservés SPAE Évreux - Copyright © 2020 - Mentions Légales - Édition bénévole par Eight Design