Tous les articles par dans SPAE Évreux

Mamie Olie et le jeune Tango

Mamie Olie, croisée Labrador, née en 2012 a été abandonnée suite au décès de sa maitresse, calme, méfiante mais une fois en confiance très gentille, encore bien dynamique pour son âge.

Tango, croisé Bull, née en 2020 et trouvé errant, est arrivé au refuge à un peu plus d’un. Quand il est arrivé, il était très dynamique et rigolo mais le box l’a rendu triste avec des phases de déprime et perte de poids, et refusant de sortir.

Depuis que le jeune Tango a rencontré mamie Olie, il reprend goût aux balades, et a son contact notre mamie Olie est joueuse, ils forment un duo unique.

Alors pourquoi pas une double adoption ?

Le détail de leurs fiches sur notre site

N’abandonnez pas

A MÉDITER 😢

c est bientot les vacances , ne les abandonnez pas 🙏🙏🙏

J’ai adopté votre chien aujourd’hui.
Celui que vous avez laissé au refuge.
Celui que vous avez eu pendant 10 ans. Et que vous ne vouliez plus garder.
J’ai adopté votre chien aujourd’hui.
Saviez-vous qu’il avait perdu du poids ?
Saviez-vous qu’il est terrorisé et déprimé ?
Et qu’il semble avoir perdu toute confiance ?
J’ai adopté votre chien aujourd’hui.
Il avait des puces et souffrait du froid.
Je suppose qu’il vous importe peu de savoir dans quel état il est ?
On m’a dit que vous l’aviez abandonné.
J’ai adopté votre chien aujourd’hui.
Il ne joue pas et mange à peine.
Je crois qu’il est très triste Et ça prendra du temps avant qu’il ne
reprenne confiance.
J’ai adopté votre chien aujourd’hui.
Et ici, il sera aimé. Il a trouvé sa famille définitive.
Et un chaud panier dans lequel se reposer.
J’ai adopté votre chien aujourd’hui.
Et je lui donnerai tout : Patience, amour et sécurité.
Afin qu’il puisse oublier votre lâcheté.

❤️

La solitude 😥

🐾 MON CHIEN NE SUPPORTE PAS DE RESTER SEUL ! 🐾

Aboiements intempestifs, hurlements, destructions, auto-mutilations, pipis/cacas artistiquement éparpillés dans le salon… ça vous parle ? Si votre chien présente l’un ou l’autre de ces comportements en votre absence, c’est certainement parce qu’il souffre de la solitude. Si je précise « certainement », c’est parce que la solitude n’est pas la seule cause de ces comportements gênants. Quoiqu’il en soit, il s’agit de l’une des causes d’abandon les plus courantes. Je vous propose un petit point sur le sujet.

Le chien est un animal social. Contrairement à l’idée reçue qui a la vie dure encore aujourd’hui, il ne vit pas en « meute » (le terme ne peut pas s’appliquer au chien, d’un point de vue éthologique), mais il a un besoin indéniable d’entretenir des contacts sociaux, avec des humains et/ou d’autres chiens. La plupart des chiens sont capables de rester seuls quelques heures par jour, mais aucun ne peut supporter de longues heures de solitude sans souffrir (mention spéciale aux entreprises et aux particuliers qui font l’acquisition de Malinois pour monter la garde sur des terrains vides : privés de contacts sociaux réguliers, ces pauvres chiens deviennent complètement toqués avec le temps, et cette pratique semble se démocratiser, hélas…). Votre compagnon peut donc apprendre à vous attendre quelques heures pendant que vous êtes au travail, mais il ne s’agit pas d’en abuser. On ne prend pas de chien quand on s’absente douze heures par jour : outre le fait que la vessie de l’animal n’est pas faite pour supporter une rétention d’urine aussi longue, il s’agit d’une forme de maltraitance passive. Douze heures une fois, cela peut arriver à tout le monde : mais supporter douze heures de solitude par jour cinq jours sur sept, c’est totalement contre-nature pour un animal social. D’autant que beaucoup de chiens n’ont même pas la possibilité de faire des activités intéressantes au retour de leurs maîtres.

Le terme « anxiété de séparation » est un peu abusif : on ne devrait utiliser cette expression que pour désigner les chiens anxieux quand il sont séparés de leur humain d’attachement, et cela même si d’autres personnes sont présentes à la maison. Dans la plupart des cas, il s’agit surtout d’anxiété liée à la solitude. Mais pas que : certains chiens font des dégâts à la maison tout simplement parce qu’ils manquent de dépense physique. Trop peu sortis et stimulés, ils débordent d’énergie au moment du départ au travail de leur propriétaire. et il faut bien qu’ils trouvent un moyen de l’évacuer : en creusant des tranchées, en rongeant les pieds de la table ou le canapé, ou en aboyant toute la journée. Les sortir davantage, en se levant plus tôt le matin pour faire une bonne promenade, et en leur fournissant de l’activité masticatoire pendant les heures de solitude, permet souvent une nette amélioration de la qualité de vie du chien, et de celle du maître par la même occasion.

Il arrive aussi que certains chiens aient associé le fait de rester seuls à la maison avec quelque chose d’anxiogène : par exemple, des travaux bruyants ayant eu lieu dans le voisinage, un orage, ou des aller-retours incessants dans l’allée d’à côté ou dans le couloir de l’immeuble. Ils se sentent alors en insécurité quand il sont laissés seuls, alors qu’ils supportaient plutôt bien la solitude auparavant. Un aménagement de l’environnement de manière à apporter davantage de tranquillité au chien, donne généralement de bons résultats.

Les races de chiens qui apprécient particulièrement la vie de groupe, et qui ont été sélectionnées pour travailler en collaboration avec des congénères, comme les chiens de traîneau ou les chiens courants (le plus représenté en tant que chien de compagnie étant le Beagle), ou, dans un autre registre, les chiens-loups, qui expriment encore des traits comportementaux issus de leurs ascendants sauvages, peuvent avoir beaucoup plus de mal que d’autres races à supporter de rester seuls. Dans leur cas particulier, l’adoption d’un second chien peut aider, mais le pour et le contre d’une telle décision doivent être savamment pesés.

Enfin, il y a beaucoup de chiens qui souffrent d’un problème de rythme plutôt que d’un problème de solitude : par exemple, les chiens appartenant à des personnes actives aux horaires irréguliers, ou ceux qui bénéficient de beaucoup d’activité le week-end, et très peu la semaine. Essayer d’établir un programme d’activités relativement homogène sur toute la durée de la semaine, quitte à faire intervenir quelqu’un pour sortir Médor, peut grandement aider ce type de chien à acquérir des repères temporels et à se sentir mieux dans ses pattes. D’autres, comme mon American Staff Farouk, tolèrent bien la solitude chez eux, mais ne supportent pas d’être laissés sans leur maître dans un endroit différent de leur lieu de vie. Il convient donc de prendre chaque cas individuellement, et de ne pas faire trop de généralités.

Si votre chien détruit, vocalise ou fait ses besoins dans la maison en votre absence, il est indispensable de traiter les causes du problème, et non pas ses symptômes. Mettre une muselière ou un collier anti-aboiements à votre chien, ou l’enfermer dans une cage pendant toute une journée de travail vous aidera généralement à VOUS sentir mieux, mais ne traitera aucunement le problème de fond, et pire, accroîtra l’anxiété de votre chien. Il existe d’autres méthodes pour aider votre compagnon à tolérer la solitude : il n’en sera jamais un fan de la première heure, mais il pourra l’accepter au moins quelques heures par jour.

Tout d’abord, accorder à votre toutou de l’activité de qualité TOUS LES JOURS pendant vos heures de présence, est indispensable, et cela pour tous les chiens. Dans l’idéal, Toutou devrait être sorti en extérieur le matin avant votre départ (le VRAI extérieur, pas le jardin, aussi grand soit-il) afin d’être fatigué physiquement pour une partie de la journée. Pour le stimuler mentalement, rien de mieux que des jeux d’occupation que vous lui donnerez au moment de votre départ : vous trouverez plein d’idées sur Internet pour occuper votre chien la journée avec trois bricoles (ne jetez pas vos rouleaux de PQ, malheureux !). Si votre chien aime mastiquer, ne l’en privez pas : observez quelles sont les matières qu’il préfère mâchouiller (bois, carton, caoutchouc, os…) et essayez de lui en procurer. Mieux vaut avoir un peu de ménage à faire en rentrant, qu’un trou dans le mur à reboucher (oui oui, cela s’est vu !).

Exit la vieille « méthode » qui consiste à ignorer totalement votre chien avant de partir au travail : une petite phrase du genre « Tu es sage, je reviens » dite sur un ton léger, est souvent plus apaisante pour l’animal qu’un silence radio vingt minutes avant le départ du maître. Bien entendu, le chien n’en comprendra pas le contenu, mais il associera progressivement ces sonorités à votre absence certes, mais à votre retour ensuite, et aussi à toutes ces choses intéressantes que vous lui laisserez pour s’occuper pendant ce moment de solitude.

Enfin, pour la 165 786ème fois, il est INUTILE et CONTREPRODUCTIF de gronder votre chien s’il a fait des dégâts pendant votre absence. Non, non et non, il ne se sent pas coupable, même s’il baisse la tête et vous regarde avec toute la misère du monde dans ses yeux. Le chien n’est pas capable d’élaborer ce schéma mental. S’il a l’air penaud, c’est avant tout parce qu’il a associé votre retour à de la colère, ou qu’il perçoit votre tension à votre retour à la maison. En le grondant, vous ne ferez que le rendre plus anxieux, et vous augmenterez le risque de le voir faire des « bêtises ».

J’aurais encore beaucoup de choses à vous dire sur l’anxiété liée à la solitude. C’est un thème vaste et complexe, et une problématique qui parfois, se traite en une simple séance, et dans d’autres cas, demande davantage de temps. Dans tous les cas, il est important de bien analyser la cause du mal-être du chien, et ce n’est pas toujours aussi simple qu’on pourrait le penser. Mais, correctement prise en charge, l’anxiété liée à la solitude trouve presque toujours une solution. Et elle ne justifie certainement pas un abandon.

Elsa Weiss / Cynopolis
© Tous droits réservés – 2022

La semaine de l’abandon du 27 juin au 3 juillet 2022

Virginie LESAGE éducatrice comportementaliste canin à Val de Reuil a récemment contactée le refuge pour proposer la mise en place d’un évènement autour de la semaine de l’abandon du 27 juin au  3 juillet.

A cette occasion Virginie souhaite reverser au refuge un euro symbolique sur les prestations qui lui seront demandées, et surtout nous aider à mettre en avant quelques-uns de nos loulous qui sont invisibles au refuge en partageant sur différents réseaux de diffusion.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur la page Facebook Canin Malin ou sur le site internet : https://www.cani-malin.com/

Torsions de l’estomac

Qu’est ce que c’est ?! 🤨

La torsion de l’estomac correspond au moment où l’estomac du chien se retourne sur lui-même, créant alors une torsion qui bloque la circulation du sang. En effet, cette torsion provoque la compression de deux veines importantes.

En tournant, l’estomac referme son entrée et bloque sa sortie, entraînant alors un gonflement pouvant aller jusqu’à l’éclatement, comme un ballon trop gonflé !

Cette torsion peut également entraîner une rupture des vaisseaux sanguins ou/et de la rate ainsi qu’une rupture de l’estomac.

Cela peut causer la mort de l’animal. Il est donc primordial de savoir reconnaître les signes avant coureurs, et surtout les causes de ce maux afin de pouvoir les prévenir. 👇🏻

Alors, la torsion de l’estomac à quoi c’est dû ?

La cause exacte est compliquée à déterminer, mais de multiples éléments peuvent y contribuer :

  • Des exercices intenses après le repas de toutou, ou une grande ingestion d’eau 💦
  • Une ingestion trop rapide de nourriture 🌭
  • De l’aérophagie (c’est le fait d’avaler de grandes quantités d’air) 💨
  • Un grand stress 😣
  • Une gamelle trop haute (selon une étude réalisée par J Am Vet Med Assoc)
  • L’hérédité 👴🏻
  • Un chien de grande race ! Eh oui, les toutous ayant un thorax profond sont prédisposés à la partition d’une torsion. Mais les plus petits peuvent également être touchés. Alors méfiance pour tout le monde !

Et comment se rendre compte que chouchou a l’estomac qui se tord ? 🧐

Plusieurs signes doivent vous alerter :

  • Toutou est anormalement agité/inquiet, il gémit
  • Il cherche à vomir mais rien ne sort
  • Il salive beaucoup
  • Il a du mal à respirer
  • Il commence à être faible
  • Ses muqueuses sont pâles
  • Son abdomen gonfle
  • Chouchou se lèche excessivement les flancs ou essaie de les mordre
  • Sa fréquence cardiaque augmente
  • Il ne réagit plus ou très peu

Si c’est le cas, 🚨 ! On file chez le vétérinaire, et on l’appelle quand on est sur la route afin qu’il se prépare à nous recevoir.

⚠️ Dans ce genre de situation chaque seconde est précieuse, alors filez droit chez le vétérinaire sans trop réfléchir.
⚠️ Les chances de survie sont minces, mais plus la torsion est traitée vite plus chouchou a des chances de survivre.

Bon du coup on fait comment pour empêcher tout ça ?! 😳

Concernant la nourriture 🦴🍖 :

  • On divise la portion de chouchou en 2 ou 3 rations de manière à ce qu’il n’ingère pas une trop grosse quantité en peu de temps.
  • On le garde au repos après le repas ! Pas de folle balade au milieu des champs juste après manger.
  • On met la gamelle au sol, ou encore mieux on répartie la ration dans des jouets d’occupation type tapis de fouille, Kong… de cette manière il mangera en petites quantités tout en se dépensant !

Concernant l’eau 🚰 :

  • On limite l’ingestion d’eau en grande quantité ! La chaleur revient et nos chouchous ont tendance à rentrer de balade la langue pendante et vouloir boire beaucoup beaucoup d’eau. Mais non ! On les laisse boire un peu, on retire la gamelle, et on remet 5 minutes après.
  • On ne fait pas boire toutou au tuyau d’eau : de une la pression peut être dangereuse, de deux il risquerait de boire trop d’eau, et de trois il va aspirer de l’air en même temps. Bref très mauvaise idée !
  • Si vous l’emmenez se baigner, soyez vigilant à ce qu’il ne boive pas trop d’eau en se baignant.

Concernant le stress 🥰 :

  • On prend en compte les besoins de son chien et on le rend heureux ! Dépenses mentales, dépenses physiques, lieux confortables pour dormir, nourriture de qualité, soins… bref, tout ce qu’il faut pour qu’il soit heureux !

Et voilà, maintenant vous savez presque tout sur la torsion d’estomac ! Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire. 🩺

Dites nous quel sujet vous souhaiteriez aborder les semaines à venir. ☺️


Pour mieux nous connaître, c’est par ici 👇🏻
💙 https://linktr.ee/assobab ❤️

Laisser vos chiens communiquer

Non… ce n’est pas une agression.
C’est de la communication.

Pour résumer : jeune foufou veut jouer. Vieille grincheuse n’a pas envie.

Elle le dit. Il repart plus loin.

Pour de nombreuses personnes : le fait de grogner ou de montrer les dents est preuve de « chien agressif ».
Au contraire : un chien qui communique évite les bagarres ! Il signale clairement ses intentions, son malaise ou son désaccord (ou son envie, son bien -être… ça marche aussi dans ce sens) et le vis à vis pourra adapter sa réponse.

Et si jeune foufou avait continué ?
Déjà ça aurait signe qu’il communique mal. La menace aurait augmentée et aurait pu finir en remise en place. Il était en faute.

Et si vieille grincheuse avait attaquée sans prévenir ? La faute était pour elle ! Une attaque sans signe avant coureur est preuve d’une mauvaise communication.

Pour communiquer il faut être 2.
Et quand tout le monde sait le faire : il n’y a pas de problème !
D’ailleurs ça fini par une sorte de jeu : jeune foufou venant chercher du contact sans forcer et vieille grincheuse lui accordant de plus en plus le droit de la « taquiner ».
Il y a souvent un très grand respect entre les participants. Un chouette moment à observer.
Jeune foufou a su montrer son envie. Vieille grincheuse a su dire non. Et un équilibre s’est créé entre eux pour que tout le monde y trouve son compte.

Laissons nos chiens communiquer. Merci pour eux 🙂

source : canimalin éducation Canine

La cynobacterie

https://www.facebook.com/718723058/posts/10158785614388059/

Mais surtout, ne prenez pas peur à chaque fois que votre chien va se baigner, c’est un réel plaisir pour la majorité des chiens 🐶

Voici quelques conseils pour éviter toute contamination :
🔹 Renseignez-vous sur l’état des zones de baignade
🔹 Évitez le plus possible les zones contaminées
🔹 Inspectez minutieusement l’eau avant chaque baignade
🔹 Lavez et rincez le plus tôt possible votre chien s’il a été en contact avec l’eau d’une zone contaminée

Si votre chien a bu de l’eau contaminée ou se lèche après s’être baigné dedans, vous devrez l’emmener en URGENCE chez votre vétérinaire. ⚠️

Source : espritdog

L’auto-mutilation chez le chien

L’auto-mutilation chez le chien peut prendre de nombreuses formes. Si votre chien s’arrache les poils, se gratte frénétiquement, se mord les pattes ou tourne en rond pour s’attraper la queue, il est fort probable que ce soit de l’automutilation.

Qu’est ce que l’auto-mutilation ?

Chez nos amis les chiens, l’automutilation s’exprime à travers des comportements qui diffèrent beaucoup d’un individu à un autre. Peu importe ce que votre chien s’inflige, ces comportements traduisent tous un mal-être chez votre animal, sans exception. En effet, un chien qui s’automutile cherche malheureusement une porte de sortie à la souffrance qu’il ressent. Cela peut correspondre à une trop forte émotion, une douleur psychique et parfois même physique. Vous pouvez vous rendre compte que votre chien s’automutile si vous l’observez en train de se lécher ou de se mordiller de manière récurrente jusqu’à engendrer une blessure. Il peut également tourner en rond très régulièrement et de manière obsessionnelle pour essayer d’attraper sa queue. Certains chiens se grattent également de manière excessive jusqu’à entraîner une plaie ou s’arrachent frénétiquement les poils. Tous ces signaux doivent vous alerter, car votre chien ressent certainement un mal-être profond.

Pour qu’elles raisons fait-il cela ?

Malheureusement, les raisons pour lesquelles se manifeste l’automutilation chez le chien sont aussi nombreuses qu’il y a de chiens en souffrance. L’automutilation est très souvent liée à un stress important. C’est en essayant d’évacuer ce stress par tous les moyens que votre chien termine par trouver la « solution » de l’automutilation. En effet, c’est un moyen pour lui de transférer la douleur à un autre endroit. Le chien peut aussi s’automutiler par ennui et développer des tics d’habitude. Certains animaux gèrent effectivement très mal leur frustration et se mordillent les pattes pour faire passer le temps. Il est également possible qu’à la suite d’un traitement parasitaire, votre chien continue de se gratter à l’endroit où se trouvaient les parasites par simple habitude. Enfin pour certains chiens, l’automutilation est liée à un manque d’attention. Si votre chien réussit à attirer votre attention en s’automutilant, il recommencera inlassablement en guise d’appel. Attention cependant, tous les chiens qui ressentent un mal-être ne s’automutileront pas nécessairement. Ils l’expriment parfois différemment en devenant des chiens destructeurs par exemple.

Que faire si votre chien se mutile :

Pour commencer, nous vous conseillons vivement de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire. Si votre chien se blesse véritablement, il est indispensable d’ausculter et de soigner ses plaies. Dans un premier temps, sachez que si votre chien se blesse cela ne veut pas forcément dire qu’il s’automutile. En effet, il peut également souffrir de parasites ou d’une maladie qui lui déclenche des démangeaisons. Dans ce cas, votre vétérinaire ne mettra pas beaucoup de temps à le diagnostiquer et à trouver un traitement adapté. Dans le cas contraire, s’il s’avère que votre chien ne souffre d’aucune maladie de peau, il convient alors de trouver la cause du mal-être de votre chien avec l’aide de votre vétérinaire. En fonction de ce qui sera découvert, vous pourrez adapter le traitement ou les actions à mener.

Seul votre vétérinaire est capable d’établir un diagnostic pour savoir si votre chien souffre d’une maladie de peau ou de troubles obsessionnels compulsifs dus à un mal-être. Ne paniquez surtout pas, mais consultez le plus rapidement possible un vétérinaire. Plus vite vous découvrirez le trouble dont souffre votre chien, plus efficace sera le traitement que votre vétérinaire lui prescrira.

Astuces pour protéger vos chiens et chats de la chaleur

Pour éviter le coup de chaleur à votre animal, il peut lui être fatal, suivez les conseils d’Animaux-online. C’est par ici !

1 – Ne le laissez pas enfermé dans une voiture à l’arrêt et en plein soleil l’été, même si les fenêtres du véhicule sont ouvertes.

2 – Evitez les trajets en voiture ou les promenades aux heures chaudes.

3 – Si vous êtes obligé de prendre la route, prévoyez un paresoleil, de l’eau et si possible une climatisation.

4 – Ne lui faites pas pratiquer de l’exercice par temps chaud.

5 – Multipliez les gamelles d’eau pour qu’il puisse s’hydrater régulièrement. 

6 – Passez un gant de toilette humide sur sa fourrure pour aider son organisme à faire descendre sa température corporelle. 

7 – Brossez sa fourrure pour lui retirer un maximum de poils. 

8 – Laissez à sa disposition un accès à une pièce fraîche et ventilée. 

9 – Nourrissez votre animal de préférence en fin de journée car la prise de repas augmente la production de chaleur. 

10 – Donnez-lui de préférence de la pâtée, car elle contient plus d’eau que les croquettes. 

Certaines races canines et félines supportent moins bien la hausse du mercure.

  • Le bouledogue anglais ou le persan, à cause de leurs faces écrasées, ont du mal à accélérer leur ventilation.
  • Les animaux au pelage foncé et les grands gabarits s’échauffent plus rapidement.
  • Chez les chiots et les chatons, les mécanismes de refroidissement ne sont pas encore au point.
  • et chez les plus âgés, ils ne fonctionnent plus aussi bien.
  • L’état de santé est aussi à prendre en compte. Attention aux insuffisances cardiaques ou respiratoires.
  • Enfin, trop maigres ou trop gros, nos animaux ne sont plus en état de faire fonctionner normalement leurs mécanismes de défense contre la chaleur. Les maîtres doivent donc se montrer vigilants.
Tous droits réservés SPAE Évreux - Copyright © 2020 - Mentions Légales - Édition bénévole par Eight Design