ACTUALITES

Recherche famille relais


Urgent, le refuge recherche des familles relais.


Actuellement, il y a beaucoup de chats et chatons au refuge et nos capacités d’accueil saturent déjà, nous sommes en difficulté pour tous les héberger et pour bien veiller sur eux dans les meilleures conditions.


Nous avons besoin de familles relais pour nous aider à prendre soin de tous ces petits cœurs.


La famille relais bénévole accueille à son domicile provisoirement et sur une durée limitée, un animal le temps de le soigner, le rendre plus sociable, le biberonner, aider les chattes dans leur rôle etc …


La FA relais pourra leur trouver de potentiels adoptants sous contrat associatif et pendant le temps qu’ils sont dans leur famille d’accueil.


Si vous avez de la disponibilité, que vous êtes une famille sérieuse et surtout très responsable, n’hésitez pas à contacter le refuge, nous vous acceuillerons pour de plus amples renseignements ( Frais, temps, … ) et convenir de toutes les modalités.

Lanka est ce que le miracle existe?

————Un jour de l’été 2017, la police est venue au refuge, amenant un chien dit « saisie de justice ». Ce chien, c’était Lanka. Lanka avait eu un bon début de vie et vivait même avec un autre chien. Mais cela n’a pas duré. Voyant en ce beau croisé dogue argentin un potentiel amusement, un loisir, son « maître » l’a emmenée dans une vie de misère. Là, Lanka connait la douleur, la peur, le sang, la volonté de survivre.

————Lanka est arrivée perdue. Elle était triste, déprimée. Elle attendait devant sa porte, la peur dans le regard, refusant même les gâteaux et autres friandises qu’on pouvait lui proposer. Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait. Peu à peu, à force de sorties, de caresses, de jeu, de rencontres etc … Lanka a révélé son vrai visage. Le visage d’une chienne heureuse de vivre. Elle poursuit les balles comme personne, court à vous en faire perdre haleine, jamais rassasiée de la liberté que les sorties lui offrent. Le jeu devient sa raison de vivre, sa raison de continuer à se battre. Quelques temps après encore, Lanka commence à faire confiance à ses bénévoles. Elle apprécie des caresses, des câlins et démontre beaucoup d’amour à coup de douce léchouilles en plein visage.

———-Cependant, son passé a laissé des séquelles à sa personnalité. Lanka ne pourra probablement plus jamais vivre avec un compagnon chien car elle est maintenant très réactive, idem avec les chats.

En parc, lorsqu’un bénévole est avec elle, elle ne s’occupe plus de ses congénères derrière le grillage et préfère mille fois jouer avec son humain et profiter du temps qu’on lui accorde en liberté. Elle court, saute, joue, aboie pour nous appeler à jouer avec elle. Son pêché mignon ? nous appeler pour qu’on lui court après pour savoir qui aura la baballe qu’elle a dans la gueule.

En balade, Lanka ne tire pas. Elle se promène tranquillement, curieuse de son environnement et attentive à son bénévole. Il faut toutefois faire attention si on croise un autre chien, car même si elle a fait beaucoup de progrès et ne bouge pas si le chien n’est pas tout prêt, elle reste prête, bien campée sur ses pattes, pour montrer qu’elle n’est plus ok congénères.

———-Lanka est une jeune sénior qui a un problème de circulation sanguine qui lui provoque un gonflement de la patte avant droite et cela lui est assez douloureux lors de crise, ainsi qu’un problème d’otite chronique due aux conditions de vie du refuge.

———-Malgré son passé et ses douleurs récurrentes, Lanka n’a jamais montré de signes d’agressivité avec les salariées lors du nettoyage de son box ou du dépôt de sa gamelle de nourriture.

De la même manière, avec les bénévoles lors des sorties en balades, en parc ou lors d’événements où le stress aurait pu la rendre agressive, Lanka s’est toujours montrée douce et gentille, sans jamais vouloir s’en prendre à l’Humain.

De plus, Lanka adore les enfants. Elle est très douce et joueuse avec eux. Elle aime partager des séances de câlins en leur compagnie suivis d’une petite course poursuite endiablée pour savoir qui gagnera la partie.

En rendez-vous chez le toiletteur ou chez le vétérinaire, malgré des manipulations qui pouvaient être douloureux pour elle ( rester debout pour se faire toiletter, manipulation de sa patte pour examen, nettoyage de ses oreilles, prise de sang, prise d’urine etc … ) notre jolie perle blanche est restée fidèle à elle même, tas de muscles entourés d’une boule de coton.

———-Alors, messieurs, dames, si l’histoire et le doux mais présent caractère de notre belle boule de neige vous a touché, n’hésitez pas à prendre rendez-vous pour venir la voir, la rencontrer et faire connaissance avec elle

Elle n’attend pas grand chose. Juste une famille rien qu’à elle, sans autres animaux, avec de solides clôtures ou murs et, surtout, une gentille famille qui saura voir la super chienne qu’elle est.

Le refuge a dû l’opérer d’une chaîne mammaire, et sa biopsie s’est révélée être un cancer stade 2 agressif, seule une chimio pourrait lui permettre une éventuelle rémission. Malheureusement, en refuge, une chimio est impossible.
Cette situation ne peut se terminer par son DÉCÈS, ne la laissez pas retrouver un box vide, froid et la solitude qui la touche au refuge. Elle mérite 1000 fois de trouver une famille, donner lui sa chance, mourir au refuge est une chose atroce, surtout pour une chienne qui n’a quasi jamais été aimée comme elle le mérite.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3862644947106052&id=195238257180091

Besoin quotidien du refuge :

Bonjour, suite à quelques travaux d’embellissement, le refuge a besoin de peintures bois et acier, et de plaques de polycarbonate.

MERCI d’avance pour votre soutien.

Ps : et n’oublier pas, que nous avons toujours besoin de colliers seresto grand chiens. Merci beaucoup aux personnes qui nous ont déjà apporté des colliers, nous avons pu commencer à protéger nos loulous, mais ils nous en manque encore beaucoup.

Collecte et stand du 3 au 5 Juin

Mesdames , messieurs le week-end prochain 3.4.5 Juin, Jardiland notre partenaire de toujours organise ses journées collecte alimentaires et dons diverses ( collier anti puce /tique , sceaux, produits d’hygiène et de 1er secours, matériaux diverses et d’ombrage … ).

vous y trouverez un stand de création tenu et fait par nos bénévoles.

venez nombreux, le refuge vous en remercie d’avance.

https://www.facebook.com/103576853154317/posts/2120817314763584/

Coup de gueule : nos animaux ne sont pas des être sans coeur

Suite à plusieurs retours d’adoption depuis quelques temps, et des retours pour certains de 2 ans d’adoption, petit rappel nécessaire.

Le refuge a un court message à passer pour rappeler les éléments essentiels d’une bonne adoption PATIENCE ECOUTE AIDE et surtout RÉFLEXION.


En effet, nous voyons bon nombre de nos pensionnaires revenir au refuge après être partis en adoption dans des familles.

Ils sont de retour le plus souvent sous différentes et surtout futiles raisons… qui sont pour la plupart de l’égoïsme et de la fierté pur .


Les bénévoles et salariées sont désœuvrés face à certains comportements dit littéralement de « consommation » on prend et renvoi si ça ne convient finalement pas en pensant que c’est à l’animal de s’adapter entièrement à leur nouvelle vie et non à eux de participer à la progression et trouver les clefs pour ce nouveau partenariat de vie.

Du point de vue facilité les animaux du refuge sont moins chers et sont au gré du vent interchangeables ( oui, oui pour beaucoup c’est la pensée)


Pour rappel l’adoption n’est pas un acte anodin, nos pensionnaires ont subi chacun à leur titre le traumatisme de l’abandon mais pour certain également d’autres souffrances difficilement imaginables !

Nous recherchons alors des familles sérieuses, compréhensives, patientes mais surtout prêtes à faire rentrer leur compagnon à 4 pattes dans leur famille !

Adopter au refuge ne doit pas résonner comme une facilité de retour si il y a des contraintes, la réflexion est primordiale car pour nos poilus, c’est une chance de sortie après un lourd passé et un triste temps passé derrière les grilles ! 


L’équipe du refuge travaille dur et met en place de nombreuses alternatives pour travailler sur l’anxiété, l’angoisse et les comportements de nos pensionnaires (Comportementalistes, ostéopathe, médecine naturelle en suivi, conseils par éducateurs reproduit au refuge chaque jour) il est alors primordial de bien prendre en compte les informations données et continuer les suivis si ils s’avèrent nécessaires pour l’équilibre de votre futur compagnon.


Pour vous ce n’est qu’un chien, pour lui vous êtes sa vie ! »

La cynobacterie

https://www.facebook.com/718723058/posts/10158785614388059/

Mais surtout, ne prenez pas peur à chaque fois que votre chien va se baigner, c’est un réel plaisir pour la majorité des chiens 🐶

Voici quelques conseils pour éviter toute contamination :
🔹 Renseignez-vous sur l’état des zones de baignade
🔹 Évitez le plus possible les zones contaminées
🔹 Inspectez minutieusement l’eau avant chaque baignade
🔹 Lavez et rincez le plus tôt possible votre chien s’il a été en contact avec l’eau d’une zone contaminée

Si votre chien a bu de l’eau contaminée ou se lèche après s’être baigné dedans, vous devrez l’emmener en URGENCE chez votre vétérinaire. ⚠️

Source : espritdog

L’auto-mutilation chez le chien

L’auto-mutilation chez le chien peut prendre de nombreuses formes. Si votre chien s’arrache les poils, se gratte frénétiquement, se mord les pattes ou tourne en rond pour s’attraper la queue, il est fort probable que ce soit de l’automutilation.

Qu’est ce que l’auto-mutilation ?

Chez nos amis les chiens, l’automutilation s’exprime à travers des comportements qui diffèrent beaucoup d’un individu à un autre. Peu importe ce que votre chien s’inflige, ces comportements traduisent tous un mal-être chez votre animal, sans exception. En effet, un chien qui s’automutile cherche malheureusement une porte de sortie à la souffrance qu’il ressent. Cela peut correspondre à une trop forte émotion, une douleur psychique et parfois même physique. Vous pouvez vous rendre compte que votre chien s’automutile si vous l’observez en train de se lécher ou de se mordiller de manière récurrente jusqu’à engendrer une blessure. Il peut également tourner en rond très régulièrement et de manière obsessionnelle pour essayer d’attraper sa queue. Certains chiens se grattent également de manière excessive jusqu’à entraîner une plaie ou s’arrachent frénétiquement les poils. Tous ces signaux doivent vous alerter, car votre chien ressent certainement un mal-être profond.

Pour qu’elles raisons fait-il cela ?

Malheureusement, les raisons pour lesquelles se manifeste l’automutilation chez le chien sont aussi nombreuses qu’il y a de chiens en souffrance. L’automutilation est très souvent liée à un stress important. C’est en essayant d’évacuer ce stress par tous les moyens que votre chien termine par trouver la « solution » de l’automutilation. En effet, c’est un moyen pour lui de transférer la douleur à un autre endroit. Le chien peut aussi s’automutiler par ennui et développer des tics d’habitude. Certains animaux gèrent effectivement très mal leur frustration et se mordillent les pattes pour faire passer le temps. Il est également possible qu’à la suite d’un traitement parasitaire, votre chien continue de se gratter à l’endroit où se trouvaient les parasites par simple habitude. Enfin pour certains chiens, l’automutilation est liée à un manque d’attention. Si votre chien réussit à attirer votre attention en s’automutilant, il recommencera inlassablement en guise d’appel. Attention cependant, tous les chiens qui ressentent un mal-être ne s’automutileront pas nécessairement. Ils l’expriment parfois différemment en devenant des chiens destructeurs par exemple.

Que faire si votre chien se mutile :

Pour commencer, nous vous conseillons vivement de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire. Si votre chien se blesse véritablement, il est indispensable d’ausculter et de soigner ses plaies. Dans un premier temps, sachez que si votre chien se blesse cela ne veut pas forcément dire qu’il s’automutile. En effet, il peut également souffrir de parasites ou d’une maladie qui lui déclenche des démangeaisons. Dans ce cas, votre vétérinaire ne mettra pas beaucoup de temps à le diagnostiquer et à trouver un traitement adapté. Dans le cas contraire, s’il s’avère que votre chien ne souffre d’aucune maladie de peau, il convient alors de trouver la cause du mal-être de votre chien avec l’aide de votre vétérinaire. En fonction de ce qui sera découvert, vous pourrez adapter le traitement ou les actions à mener.

Seul votre vétérinaire est capable d’établir un diagnostic pour savoir si votre chien souffre d’une maladie de peau ou de troubles obsessionnels compulsifs dus à un mal-être. Ne paniquez surtout pas, mais consultez le plus rapidement possible un vétérinaire. Plus vite vous découvrirez le trouble dont souffre votre chien, plus efficace sera le traitement que votre vétérinaire lui prescrira.

Astuces pour protéger vos chiens et chats de la chaleur

Pour éviter le coup de chaleur à votre animal, il peut lui être fatal, suivez les conseils d’Animaux-online. C’est par ici !

1 – Ne le laissez pas enfermé dans une voiture à l’arrêt et en plein soleil l’été, même si les fenêtres du véhicule sont ouvertes.

2 – Evitez les trajets en voiture ou les promenades aux heures chaudes.

3 – Si vous êtes obligé de prendre la route, prévoyez un paresoleil, de l’eau et si possible une climatisation.

4 – Ne lui faites pas pratiquer de l’exercice par temps chaud.

5 – Multipliez les gamelles d’eau pour qu’il puisse s’hydrater régulièrement. 

6 – Passez un gant de toilette humide sur sa fourrure pour aider son organisme à faire descendre sa température corporelle. 

7 – Brossez sa fourrure pour lui retirer un maximum de poils. 

8 – Laissez à sa disposition un accès à une pièce fraîche et ventilée. 

9 – Nourrissez votre animal de préférence en fin de journée car la prise de repas augmente la production de chaleur. 

10 – Donnez-lui de préférence de la pâtée, car elle contient plus d’eau que les croquettes. 

Certaines races canines et félines supportent moins bien la hausse du mercure.

  • Le bouledogue anglais ou le persan, à cause de leurs faces écrasées, ont du mal à accélérer leur ventilation.
  • Les animaux au pelage foncé et les grands gabarits s’échauffent plus rapidement.
  • Chez les chiots et les chatons, les mécanismes de refroidissement ne sont pas encore au point.
  • et chez les plus âgés, ils ne fonctionnent plus aussi bien.
  • L’état de santé est aussi à prendre en compte. Attention aux insuffisances cardiaques ou respiratoires.
  • Enfin, trop maigres ou trop gros, nos animaux ne sont plus en état de faire fonctionner normalement leurs mécanismes de défense contre la chaleur. Les maîtres doivent donc se montrer vigilants.

Une pension de rêve et une Famille d’accueil relais extraordinaire

Bonjour à tous, ce petit article pour remercie la famille relais qui nous a accueillis et réhabilité pendant des mois notre Jeicka, chienne loups tchèque, qui était au refuge difficilement plaçable.

En effet, le box n’est pas la place d’un chien, surtout de race primitive.

Jeicka était très mal dans son espace si petit avec si peu de sortie et d’interaction avec l humain, en plus de sa, notre  » chienne d’amour » était très virulente avec ses amis à 4 pattes et ne les supportaient pas, au point d’avoir sauter une clôture de 2m et attaquer un x rottweiler.

Difficilement plaçable dans de tel circonstance, l’une de nos fidèle habitué d’adoption de loulous compliqué, nous a mis en relation avec Laetitia, Shiramine No ( de son nom d’affixe et d’entreprise ) spécialiste des races primitive tel que le chien Saarloos ou chien loups tchèques … qui a pour habitude depuis quelques années, de prendre en pension des toutous de toute race, de tout caractères et d’association.

Nous lui avons donc confié Jeicka !

Mêler a une meute, avec de la patience, de l’amour et du temps pour elle, Shiramine No a fait des miracles en quelques jours, que dis je, en quelques heure même.

Jeicka c’est révéler être adorables avec ses congénères et même avec la gente féline ( avec tout de même un instinct de prédation présent ).

Jeicka a enfin été adopté dans une famille très très bien et qui a eu le coup de cœur pour notre grand bébé, ceci a été possible juste grâce à cette FA relais de dingue, qui as su allié, tendresse, discipline, compréhension et amour.

Shiramine no, est une personne extraordinaire, aux dons multiples, très impressionnante de charisme de zenitude à tout épreuve et d’une grande connaissance canine et bien sur humaine.

Au nom de toute l’équipe du refuge, administration, salariées et bénévoles qui ont connu Jeicka à ses début chez nous et qui se se toujours occupé d’elle : MERCI BEAUCOUP on te remerciera jamais assez de tout le travail fait bénévolement.

Ton travail est plus que magnifique .

Les muselières

Étape 1. Choisir la muselière adaptée pour son chien

Dans les magasins animaliers…, il existe plusieurs types de muselières et il n’est pas facile de faire le bon choix. Passons ensemble à la loupe chacune d’entre elle pour savoir celle qui correspond le mieux pour votre chien.

La muselière en plastique : est certainement la meilleure pour une sécurité optimale et un confort pour le chien. Et celle que je recommande sans hésitation est la muselière Baskerville.

Doté d’un plastique solide et résistant, elle est aérée pour permettre à l’animal de haleter, s’abreuver et d’accéder à ses friandises sans pour autant lui donner la possibilité de pouvoir mordre une personne ou un chien.

La muselière en cuir : est plutôt utilisée pour des laps de temps très courts et doit être choisie d’une taille supérieure au museau sous peine d’entraver la respiration du chien. Avec cet accessoire, il est important de vérifier que votre compagnon à 4 pattes puisse ouvrir sa gueule de 2 à 3 cm.

La muselière en toile noire ou tissue : est réservée aux chiens de petite taille à cause de sa fragilité, lorsque leurs maîtres en ont peu l’usage. Là encore, il faut s’assurer que votre animal n’est pas gêné pour respirer.

Étape 2. Habituer son chien à la muselière sous forme de jeu

L’habituer au port de la muselière est plus facile si vous vous y prenez jeune, dés l’âge de 6 mois. Pour habituer son chien à mettre sa tête dans la muselière, posez celle-ci et glissez une récompense appétente au fond.

Dysplasie de la hanche chez le chien

Source :

Animalaxy

La dysplasie de la hanche est une maladie du squelette du chien. La conséquence est que la tête du fémur de l’animal ne s’emboîte pas parfaitement dans sa cavité. Cette malformation progressive de la hanche peut se révéler à tout moment de la vie d’un chien. De cette malformation résulte un mouvement anormal (plus ou moins prononcé) du postérieur du chien.

1. Une dysplasie peut se soigner

Une dysplasie peut être atténuée voire complètement soignée si la maladie n’est pas encore trop prononcée. L’intervention chirurgicale est possible selon le degré d’avancement de la maladie. Des vérifications peuvent être effectuées lorsque l’animal est encore chiot pour prévenir la dysplasie et s’occuper au plus tôt de la maladie.- PUBLICITÉ –

2. La dysplasie est une maladie (pas que) génétique

Il faut savoir que la dysplasie a une composante héréditaire. Les sujets porteurs ne doivent donc pas se reproduire, qu’importe leur sexe. Le gène de la dysplasie est encore flou pour les scientifiques. En effet, la maladie ne dépendrait pas d’un seul et unique gène mais de plusieurs gènes combinés ensemble.

Le facteur génétique ne semble pas le seul en cause en cas de dysplasie. Une mauvaise alimentation, un excès d’exercice chez les chiots ou encore des chocs traumatiques joueraient aussi un rôle dans l’apparition de la maladie chez le chien.

3. Les grands et moyens chiens sont les plus touchés

Cette maladie de la hanche frappe surtout les chiens de tailles moyenne et grande mais les chiens de toutes races peuvent être touchés. Certaines races sont plus touchées que d’autres comme c’est le cas des Bergers Allemands, des Labradors, des Rottweilers, des Caniches, des Bulldogs anglais…

chien

4. Les chiots les plus atteints présentent des symptômes entre 4 et 6 mois

Déceler les symptômes d’une dysplasie de la hanche chez un chiot n’est jamais évident. En revanche, en ce qui concerne les cas de dysplasie les plus graves, les chiots entre 4 et 6 mois peuvent déjà avoir des difficultés à se relever lorsqu’ils sont restés longtemps en position assise. Plus une dysplasie est prise en charge tôt, mieux c’est.

5. Les symptômes sont visibles

Un chien atteint de dysplasie se remarque généralement. Il peut présenter un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • difficultés à se relever
  • difficultés à sauter
  • boiterie le matin
  • difficultés à monter un escalier
  • démarche chaloupée
  • fessier peu musclé et os des hanches saillants
  • façon de courir semblable à celle d’un lapin
Tous droits réservés SPAE Évreux - Copyright © 2020 - Mentions Légales - Édition bénévole par Eight Design